African Petroleum se tourne vers le CIRDI pour le règlement du différend qui l’oppose à la Gambie

All the versions of this article: [English] [français]

JPEG - 59.4 kb

Ecofin | 18 octobre 2017

African Petroleum se tourne vers le CIRDI pour le règlement du différend qui l’oppose à la Gambie

par Olivier de Souza

Mercredi, la firme exploratoire African Petroleum a annoncé avoir déposé auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (CIRDI) les documents relatifs à sa demande d’arbitrage dans le cadre du conflit qui l’oppose au gouvernement gambien.

La compagnie reste décidée à ne pas se plier à l’injonction du nouvel exécutif gambien de quitter le pays car n’ayant pas respecté ses engagements de travail sur les blocs A1 et A4, situés au large de la Gambie et adjacents à des périmètres ayant fait l’objet de découvertes du côté des eaux sénégalaises. Séparément, elle revendique également ses droits sur des blocs d’exploration sénégalais attribués à Total, indique Natural Gas World.

Il faut rappeler que, deux jours plus tôt, le 16 octobre, African Petroleum avait déclaré qu’il se lançait formellement dans une procédure arbitrale contre Banjul pour protéger ses intérêts.

Le CIRDI est un tribunal d’arbitrage basé à Washington, D.C. qui fait partie de la Banque mondiale et qui a été créé par la convention de Washington du 18 mars 1965.

source: Ecofin