Un groupe minier canadien réclame 4Mds USD à la Roumanie
JPEG - 310.8 kb

Le Figaro | 29 juin 2017

Un groupe minier canadien réclame 4Mds USD à la Roumanie

(AFP) Un groupe canadien a annoncé ce jeudi réclamer 4,4 milliards de dollars de dédommagement à la Roumanie en compensation de l’abandon d’un projet de mine d’or, au coeur d’une longue controverse judiciaire et environnementale.

En 1999, Gabriel Resources avait obtenu une première licence auprès des autorités de Bucarest mais attend toujours le feu vert du ministère de l’Environnement pour exploiter la mine d’or et d’argent de Rosia Montana, un village pittoresque du nord-ouest du pays. La société voulait exploiter 300 tonnes d’or et 1.600 tonnes d’argent sur 16 ans, en utilisant 12.000 tonnes de cyanure par an, dans une mine à ciel ouvert.

Mais ce projet a suscité l’opposition d’experts qui ont pointé le risque de porter atteinte à l’environnement et de détruire des galeries minières romaines uniques en Europe. Après une vague de manifestations sans précédent dans le pays, Bucarest a revu sa position et refusé de donner son feu vert, demandant même à l’Unesco de classer ce village afin d’y interdire toute exploitation minière.

Réclamant une compensation pour les investissement consentis, Gabriel Resources a saisi en 2015 la juridiction d’arbitrage internationale de la Banque mondiale (Cirdi) à Washington et a chiffré à 4,4 milliards le montant des indemnités. "Nous étions une compagnie qui valait 3 milliards de dollars quand la Roumanie nous disait que tout allait bien et que nous allions avoir un permis environnemental", a affirmé à l’AFP le PDG de l’entreprise, Jonathan Henry, affirmant que l’action du groupe avait perdu 96% de sa valeur depuis son pic de 2011.

Selon le groupe, la Roumanie aura jusqu’à février pour répondre à ces exigences financières.

source: Le Figaro