litiges investisseurs-état

Le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États (RDIE) désigne une modalité d’arbitrage des conflits émergeant dans le cadre d’accords d’investissement internationaux selon laquelle les entreprises de l’une des parties sont autorisées à poursuivre en justice le gouvernement de l’autre partie. Ceci signifie qu’elles peuvent porter plainte et réclamer des dommages et intérêts. De nombreux traités d’investissement bilatéraux et chapitres sur l’investissement d’ALE incluent des dispositions autorisant ce mécanisme si les bénéfices escomptés par l’investisseur ont été négativement affectés par une mesure prise par le pays hôte, telle que le changement d’une politique publique. Le différend est généralement arbitré non pas par un tribunal public, mais par une cour privée. Ces affaires sont généralement traitées par le Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements (Banque mondiale), la Chambre de commerce internationale, la Commission des Nations Unies sur le droit commercial ou la Cour internationale de justice.

Le RDIE est un sujet qui suscite à l’heure actuelle un vif intérêt car il cristallise une forte opposition de la part de citoyens préoccupés par les négociations du TTIP entre l’UE et les États-Unis, les discussions sur l’Accord de partenariat transpacifique et l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l’UE.

CIAR Global | 14-nov-2018
La compañía estadounidense Legacy Vulcan notificó hace dos meses la intención de someter una reclamación contra México a arbitraje en relación con sus inversiones en yacimientos de piedra caliza y al amparo del Capítulo XI del Tratado de Libre Comercio de América del Norte (TLCAN).
CIAR Global | 13-nov-2018
El pasado 31 de octubre, el Tribunal Superior de Justicia alemán anuló el laudo de 2012 que daba la razón a la compañía de seguros Achmea, que demandaba la violación del Tratado Bilateral de Inversiones Eslovaquia-Países Bajos, en un arbitraje contra Eslovaquia
Business Review | 13-nov-2018
The Romanian government has won a trial at World Bank’s International Centre for Settlement of Investment Disputes against the Swiss-based energy trader Alpiq in a case related to Hidroelectrica insolvency procedure.
Romandie | 12-nov-2018
Alpiq a été débouté dans une procédure arbitrale avec l’Etat roumain dans le litige qui l’opposait à la société énergétique publique roumaine Hidroelectrica.
The Citizen | 12-nov-2018
Tanzania is currently facing 13 cases on investment disputes in various international courts with $185.58 million (about Sh426 billion) demanded.
CIAR Global | 12-nov-2018
El empresario peruano Dick Abanto ha presentado una demanda de arbitraje contra Venezuela ante el Centro Internacional de Arreglo de Diferencias relativas a Inversiones (Ciadi) por intervenir su empresa de telecomunicaciones en 2014, aduciendo su pertenencia a un venezolano acusado de fraude y estafa, que Abanto niega.
Slovak Spectator | 9-nov-2018
The German Supreme Court dismissed the original arbitration decision against Slovakia concerning the ban on health-insurance companies’ profits.
IIED | 8-nov-2018
Many SEZs have been associated with compressions of land, labour and human rights. Investment treaties protect investments against adverse regulatory change, including in SEZs. To date, investors have brought at least 20 arbitrations to challenge diverse aspects of SEZ regimes.
Reuters | 7-nov-2018
Acacia threatened in October to use a bilateral investment treaty to force direct negotiations with Tanzania after Barrick failed to settle the row that has rumbled on for more than a year and a half.
EJIL : Talk ! | 6-nov-2018
The “moonlighting” debate echoes another controversial practice : that of “double hatting”, in which individuals wear two “hats” by simultaneously acting as arbitrators and legal counsel in international investment arbitration.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 2710