Droits fonciers

Ces dernières années, les entreprises étrangères se sont de plus en plus appuyées sur les traités d’investissement pour intenter des recours au règlement des différends investisseur-Etat (ISDS en anglais) afin de contester des décisions nationales sur la gestion des terres, telle que les programmes de réformes foncières, la traitement des occupations d’exploitations agricoles ou la résiliation des transactions foncières. Elles ont réclamé de larges sommes en compensation.

Ces liens entre droits fonciers et accords commerciaux pourraient devenir de plus en plus problématiques ces prochaines années, du fait d’une pression croissante sur l’acquisition de terres pour de l’exploitation minière ou énergétique, des investissements agro-industriels, des zones économiques spéciales, de la construction d’infrastructures ou des projets touristiques.

Parmi les cas les plus connus :

• Hussain Sajwani & Damac (EAU) c. Egypte : l’investisseur a acquis une terre sous le régime de Moubarak à un prix présumé très bas. Des tribunaux égyptiens ont annulé la transaction après la chute du régime. Règlement à l’amiable en 2013 – les détails sont restés secrets (TBI EAU – Egypte invoqué).

• Abengoa & Cofides (Espagne) c. Mexique : la ville de Zimapán a fourni une terre à l’investisseur pour la mise en place d’une usine de traitement de déchets toxiques. Les communautés locales ont demandé que cette terre leur soit restituée. Les manifestions qui s’ensuivirent ont forcé le conseil municipal à annuler le permis de construire. En conséquence, les investisseurs ont reçu 30 millions de dollars américains en compensation (TBI Espagne-Mexique invoqué).

• Border Timbers, Border Timbers International and Hangani Development (Suisse) c. Zimbabwe : le différend est provenu d’une réforme foncière, ayant pour but de distribuer plus équitablement la terre entre les fermiers noirs et les Zimbabwéens blancs d’origine européenne qui jouissaient d’un statut économique supérieur. Litige en cours (TBI Suisse - Zimbabwe invoqué).

(novembre 2015)

Africa is a country | 4-aoû-2018
Zimbabwe is still seeking to have annulled two Awards issued by a tribunal of the ICSID. The disputes concern the government’s expropriation of timber plantations which were first established by Rhodes’ BSAC.
Expropriate | 4-aoû-2018
On 29 July 1918, the British judiciary proffered the Empire’s most expressly and egregiously racist justification for the land dispossession of indigenous peoples. Today, an ICSID tribunal continues that mission. No matter which way Zimbabwean’s turn at the polls, they’re still paying for their invasion and occupation by Cecil Rhodes’ British South Africa company...
Milieu Defensie | 12-jan-2018
The French oil company Total evicts people from their land in Uganda to make room for an oil processing facility.
IISD | 22-déc-2017
Tanzania passed three new laws that significantly change the regulatory landscape governing natural resources and the mining sector in particular.
Scoop | 31-oct-2017
Prime Minister Jacinda Ardern announced plans to effectively ban foreign buyers of existing residential property but says the prohibition doesn’t put New Zealand at odds with the slimmed down version of the Trans-Pacific Partnership deal.
Minister of Trade, Industry and Energy of Korea | 25-oct-2017
First ISDS case against South Korea under Korea-US FTA.
IIED | 23-oct-2017
How international investment treaties could promote more responsible investment and argues that, while some innovative practices are emerging, there is still much to do.
Land Portal | 18-oct-2017
Tanzania is currently confronting this challenge, faced with a new international investment dispute tied to a proposed large-scale sugarcane and ethanol production project.
The Reporter | 11-oct-2017
Karuturi could sue the government of Ethiopia at international tribunals on the basis of violations of the Bilateral Investment Protection Agreement India and Ethiopia have signed on.
IISD | 22-sep-2017
Swedish investor EcoDevelopment registered a claim at the ICSID against the Tanzanian government for revoking a land title amid concerns over the impact on local communities and a wildlife sanctuary.

0 | 10 | 20