Création du cabinet Audit Duprey Fekl

Le Monde du Droit | 14 janvier 2021

Création du cabinet Audit Duprey Fekl

Mathias Audit, Pierre Duprey et Matthias Fekl s’associent et créent ensemble le cabinet d’avocats Audit-Duprey-Fekl.

Le cabinet intervient tant en conseil qu’en contentieux et conjugue approche stratégique et analyse juridique des projets et contentieux internationaux des clients.

Les principaux domaines d’activité du cabinet cabinet Audit Duprey Fekl sont les suivants :

- Contentieux devant les juridictions étatiques : le cabinet élabore et met en œuvre les stratégies contentieuses devant les juridictions des ordres judiciaire et administratif français. Il organise aussi la coordination de litiges complexes et pluri-localisés devant des juridictions étatiques ou arbitrales de pays différents ;

- Arbitrage international : riches d’une forte expérience, les avocats interviennent tant en qualité de conseils qu’en tant qu’arbitres, en arbitrage commercial comme en arbitrage d’investissement, dans des procédures ad hoc ou sous l’égide des grandes institutions arbitrales internationales ;

- Médiation : convaincus de la pertinence de la médiation pour parvenir à des solutions globales et efficaces des litiges, les avocats interviennent régulièrement

dans des procédures de médiation nationales et internationales, ad hoc ou dans le cadre de centres de médiation, tant comme conseils que comme médiateurs ;

- Exécution des décisions de justice étatiques ou arbitrales : le cabinet conseille ses clients dans la recherche d’actifs et les assiste pour le recouvrement de leurs
créances ;

- Activités étatiques : le cabinet dispose d’une expertise particulière en matière de conseil et de contentieux relatifs aux activités des États (notamment : appels d’offres, structuration et rédaction des ensembles contractuels, droit des immunités souveraines) ;

- Dettes d’Etat : le cabinet accompagne ses clients dans la gestion de la dette publique des États, bilatérale ou multilatérale, publique ou privée, bancaire ou obligataire, y compris lorsque la survenance d’un défaut ou d’un risque de défaut nécessite une restructuration de celle-ci ;

- Régimes juridiques internationaux : le cabinet conseille ses clients en matière d’effets extraterritoriaux de certaines mesures nationales, et en matière de régimes de sanctions, d’embargos et de gels d’actifs ;

- Conseil stratégique : le cabinet met à disposition des clients des outils d’analyse stratégique pour les montages contractuels internationaux, la structuration des

investissements, la dimension juridique des grandes mutations en cours dans la mondialisation, l’analyse de l’environnement institutionnel de leurs projets.

Les associés fondateurs

Mathias Audit est avocat et professeur agrégé des Facultés de droit à l’Ecole de droit de la Sorbonne (Université de Paris 1). Il conseille tant une clientèle d’entreprises privées que des Etats ou des entités publiques étrangères. Il est régulièrement sollicité par des confrères ou des clients pour des consultations dans des affaires complexes. En matière contentieuse, il assiste ses clients tant en arbitrage, commercial ou d’investissement, qu’en contentieux
judiciaire à dimension internationale. Il siège régulièrement comme arbitre, en qualité d’arbitre unique, de co-arbitre ou de président de tribunal arbitral, soit dans des procédures ad hoc que sous l’égide d’institutions (CCI, VIAC, CACI, etc.), y compris dans le cadre de procédures accélérées. En tant que conseil, il intervient en matière de montages contractuels, notamment dans le domaine de l’énergie et des infrastructures. Ses compétences recouvrent aussi les questions de sanctions économiques et d’extraterritorialité. Dans ses fonctions universitaires au sein de l’Ecole de droit de la Sorbonne, ses enseignements portent sur le droit international privé, le droit du commerce international, le droit de l’arbitrage, le droit des investissements étrangers et le droit du financement de projets. Il y assure également la direction du Master 2 de droit de l’énergie, ainsi que celle du Sorbonne LL.M/Business Law for Foreign Lawyers.

Pierre Duprey dispose d’une très solide expérience en matière de gestion des risques contentieux et d’arbitrage international, domaines au sein desquels il a commencé à exercer il y a près de 30 ans. Ses compétences recouvrent également les transactions internationales et la structuration d’investissements étrangers. Dans sa carrière, il a représenté des entités privées comme étatiques en Europe, Amérique Latine, aux États-Unis, en Asie et en Afrique.
En matière d’arbitrage plus précisément, il est intervenu dans plus de cent soixante-dix affaires en tant que conseil dans des arbitrages commerciaux ou en matière d’investissement, institutionnels (CCI, LCIA, CNUDCI, SCC, CPA, CIRDI, AFA, Chambre d’arbitrage de Milan) ou ad hoc. Avant de fonder le cabinet, il co-dirigeait la pratique d’arbitrage international du cabinet Linklaters au niveau mondial. Il est aussi régulièrement désigné comme arbitre pour des arbitrages institutionnels ou ad hoc (CCI, LCIA, AFA, CPA, CNUDCI, CCIG, CMAG). Les secteurs dans lesquels il intervient plus particulièrement sont l’énergie et les ressources naturelles, la défense, l’industrie pharmaceutique, la grande distribution, les technologies de l’information et de la communication et la construction. Il conseille régulièrement les clients dans les litiges post-acquisitions ainsi que dans les litiges impliquant des joint-ventures. Pierre Duprey enseigne le droit de l’arbitrage au sein du Master 2 de droit de l’arbitrage et des affaires internationales (Université de Paris II), du LL.M. de droit des affaires internationales (Université de Paris II) et dans le Master 2 Arbitrage & Commerce International (Université de Versailles).

Matthias Fekl, ancien ministre, a commencé sa carrière comme magistrat administratif, et était depuis 2018 avocat associé chez KGA Avocats. Il intervient tant en conseil qu’en contentieux, notamment en droit public, accompagnement de projets d’investissements et modes alternatifs de règlement des litiges. Il est au reste fréquemment sollicité comme médiateur ou comme conseil dans des médiations. Ayant par ailleurs une connaissance fine du fonctionnement de notre tissu économique et des processus de prise de décision publics et privés aux niveaux local, national, européen et international, il accompagne PME, ETI et grands groupes dans leurs projets comme dans leurs contentieux. Il est administrateur du comité français de la chambre de commerce internationale (ICC France) et contribue à la promotion de la place de droit de Paris, notamment comme administrateur de Paris – Place de droit dont il anime la commission « attractivité ». Il défend par ailleurs des réformes ambitieuses en matière d’arbitrage d’investissement. Il a enseigné le droit public à SciencesPo, tout comme à la Prép’ENA Ecole Normale Supérieure – Paris 1 (Panthéon-Sorbonne) et à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux.